Lentilles-Saucisses Express

Week end en famille à la campagne et pas envie de se mettre 4 heures en cuisine, voici une recette simple et relativement rapide 🙂

Lentilles Saucisses Express (4 personnes)

Cuisson : 15 min

Préparation : 25 min

  • 400 gr de lentilles vertes
  • 4 saucisses de Morteau
  • 1 oignon
  • 2 brins de thym frais
  • 1 feuille de laurier
  • 1 clou de girofle
  • 1 c à soupe d’huile d’olive
  1. Versez les lentilles dans une passoire et rincez-les sous un jet d’eau froide.
  2. Pelez les carottes et détaillez-les en fines rondelles. émincez l’oignon.
  3. Versez l’huile dans une cocotte et faire revenir l’oignon de trois fois leur volume d’eau pour qu’elles restent très légèrement croquantes.
  4. Ajoutez le thym, le laurier, le clou de girofle et les saucisses coupées en deux.
  5. Faire cuire à petits frémissements pendant 25 min à couvert. Servez bien chaud.

Il a fallu faire cuire un peu plus longtemps les lentilles mais cela dépend de la qualité de vos lentilles je pense.

En tout cas tout le monde s’est régalé et c’était un bon petit plat d’automne pour se réchauffer 🙂

Bon appétit :p

Publicités

Croquettes de songe à la morue

Petit cadeau de la sœur d’une amie qui est revenue de la Réunion, des songes !

Plus communément le songes est appelé aussi Taro, madère, chou de chine, dachine.  Tubercule exotique consommé comme légumes est très riche en amidon. Le songe se mange cuit comme des pommes de terre en accompagnement mais aussi en salade et en purée une fois cuit.  Ses feuilles quand elles sont jeunes sont encore roulées sont mangées en brèdes, les « bois de songe » sont cuisinés en cari ou en gratin et les tubercules sont mangés frits, en daube ou cuits au sucre.

Le Songe traite l’hypertension artérielle, les affections hépatiques comme à L’île Maurice, Les feuilles cuites (les brèdes) soignent l’eczéma , furoncle et ulcères à Madagascar, les morsures de serpents et les rhumatismes au Gabon.

Ayant eu la chance d’avoir plein de songe, il fallait bien que je trouve différentes façons de les manger.  J’ai suivi la recette de Monsieur Christian Antou,  aujourd’hui disparu et ardent défenseur de la cuisine réunionnaise.

songe1.jpg

Songe

Croquettes de songe à la morue (environ 20 pièces )

Préparation : 15 min

Trempage: 9h

Cuisson : 20 min

  • 1 songe de 300 gr environ
  • 400 gr de morue salée sans peau
  • Ciboule
  • 1,5 cm de gingembre râpé
  • 2 piments
  • ½ c à café de curcuma
  • Farine
  • 1 œufs
  • 2 c à soupe d’eau
  • 1 c à soupe d’huile d’olive
  • Chapelure
  • Huile de friture
  • Poivre
  1. Dessalez la morue en la plongeant dans un bain d’eau que vous changerez toute les 3 heures, trois fois. Au bout de neuf heure donc, égouttez la morue, assurez-vous qu’il ne reste pas d’arêtes. Passez la chair rapidement au mixeur. Elle doit rester grossière.
  2. Râpez le songe finement. Mélangez-le à la morue puis ajouter la ciboule et le piment épépiné finement hachés, le gingembre râpé, le curcuma et du poivre. Inutile de saler.
  3. Malaxez à la main la préparation qui doit devenir collante, sinon humidifier avec un peu d’eau si vous pensez que les boulettes ne se formeront pas. Formez des boulettes avec vos mains, en pressant. Battez l’œuf avec l’eau et l’huile. Passez chaque croquette dans la farine puis dans le mélange et enfin dans la chapelure.
  4. Faites chauffer un bain d’huile à 170°C Plongez les boulettes dedans. Au bout de 5 min baissez légèrement le feu (150°C) et poursuivez la cuisson encore 10-15 min. Égouttez et disposez sur du papier absorbant.
  5. Dégustez chaud ou froid

Tous mes invités ont adorés !                                                                                    Personnellement je n’ai pas acheté de morue car je n’ai plus de poissonnier dans mon quartier, je suis donc allez chez Picard mais il ne faisait plus de morue déssalé. J’ai donc acheté du cabillaud. Vu que j’ai suivi la recette à la lettre, j’ai pas rajouté de sel, et il en aurait fallu un petit peu quand même.

Vive le songe ! J’adore ça 🙂

Bonne croquettes :p

Wok d’épinards aux pousses de soja et noix de cajou

Petite recette pleine de saveurs et de vitamines 🙂

Wok d’épinards aux pousses de soja et noix de cajou (2-3 personnes)

Préparation : 15 min

Cuisson : 10 min

  • 1 oignon
  • 2 cm de gingembre frais
  • 250 gr d’épinards frais
  • Huile de pépin de raisin
  • 200 gr de pousse de haricot mungo
  • Sauce pour nems
  • 25 gr de noix de cajou
  • 1 Carotte
  • Sel et poivre
  1. Épluchez et taillez l’oignon. Épluchez et râpez le gingembre. Lavez et équeutez les épinards.
  2. Dans le wok versez un filet d’huile de pépins de raisin et faites revenir le gingembre et l’oignon 2-3 min.
  3. Ajoutez les épinards dans le wok et dès qu’ils sont bien tombés, versez les haricots Mungo. Mélangez le tout et assaisonnez de sel et de poivre.
  4. Versez la sauce pour nems ainsi que les noix de cajou et laissez mijoter quelques minutes. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
  5. Répartissez dans les bols, ajoutez quelques lamelles de carotte et dégustez.

Gourmand, croquant et easy à faire !

Bon gourmandise :p

Cookie au chocolat blanc et thé matcha

Découverte de ces cookies lors d’un déjeuner entre copains. J’ai juste A-D-O-R-E ! Alors du coup j’ai demandé à la personne qui les avait réalisés de me donner sa recette magique.

Du coup je recevais la semaine dernière et j’ai donc voulu épaté mon convive 🙂

Cookie au chocolat blanc et thé matcha (4 personnes)

Cuisson : 15 min

Préparation : 10 min

  • 150 gr de sucre roux
  • 125 gr de beurre mou
  • 1 oeuf
  • 190 gr de farine
  • 1 pincée de sel
  • ½ sachet de levure
  • ½ c à soupe de thé vert matcha en poudre
  • 200 gr de pépite de chocolat blanc
  1. Préchauffer le four à 140°C
  2. Ajouter les ingrédients ensemble et mélanger bien  jusqu’ a en faire une pâte homogène.
  3. Faire cuire 15 min.
  4. Laissez tiédir et déguster

IMG_3624

Et voilà ! Bon physiquement ils étaient pas top, et j’avoue avoir cramé la 1ere fournée lol mais le reste était succulent !

Facile à faire et surprenant :p

Bon Cookies !

Rouleaux de printemps, crème coriandre et sésame

Déjeuner avec des copains en mode pique nique, fallait donc une gourmandise facile à manger. J’ai trouvé cette recette dans mon tiroir magique 🙂

Rouleaux de printemps, crème coriandre et sésame (6 rouleaux)

Préparation : 25 min

  • 12 crevettes décortiquées
  • 1 concombre
  • 2 carottes
  • 1 poivron jaune
  • ½ bouquet de coriandre
  • 6 galettes de riz

Pour la sauce

  • 1 yaourt grec
  • 1 c à soupe de graines de sésame
  • 1 c à café d’huile de sésame grillée
  • Sel, poivre
  1. Coupez 6 crevettes en 2 dans la longueur et hachez grossièrement les autres.
  2. Épluchez les carottes et le concombre, retirez les cloisons blanches et les pépins du poivron. Détaillez les légumes en fins bâtonnets.
  3. Lavez la coriandre et effeuillez-la
  4. Préparez la sauce en mélangeant le yaourt, les graines de sésame et l’huile de sésame dans un bol. Salez et poivrez.
  5. Confectionnez les 6 rouleaux. Plongez une galette dans un saladier d’eau quelques secondes jusqu’à ce qu’elle soit souple. Posez-la sur un torchon propre humide.
  6. Disposez 2 demi-crevettes sur le bras de la feuille puis garnissez de légumes émincés, de feuilles de coriandre, de crevettes hachées et ajoutez 1 c à café de sauce.
  7. Roulez la feuille à moitié pour emprisonner la garniture, rabattez les côtés puis terminez en roulant bien serré.
  8. Hachez la coriandre restante et ajoutez la sauce . Servez-la avec des rouleaux de printemps coupés en deux.

Ces rouleaux de printemps était orignaux,  frais et gourmand. La sauce à la crème de  sésame était juste un pur délice. On peut facilement la refaire et la déguster avec des crudités 🙂

Bon appétit :p

Les Olives Espagnoles en fête à Paris du 1er au 11 Octobre!

Si tu es toi aussi fan d’olives, d’Espagne ou tout simplement envie d’approfondir tes connaissances sur cette culture, cette dégustation est faite pour toi !

Du 1 au 11 Octobre, 5 établissements parisiens vous proposent de venir déguster deux variétés d’olives vertes : la Manzanilla et la Gordal.

L’Espagne est le premier producteur mondial d’olives, mais ils en oublient pas moins les critères de sélections qualitatifs comme le taux de matière grasse, un noyau lisse et facilement détachable, ainsi qu’une chair gouteuse et charnue.

Voici les deux variétés mise en avant lors de cette opération de dégustation :

La manzanilla, est originaire des régions de Séville, Badajoz et Huelva, ( sud de l’espagne) elle est récoltée avant maturité pour apprécier sa fermentation naturelle. C’est la variété la plus appréciée à l’échelle internationale, pour sa qualité et son dénoyautage facile,en bouche elle est fruitée, avec des nuances d’amertumes et de piquant en fin de bouche.

La Gordal, la reine des olives, de variété sévillane, dodue et charnue, les amateurs l’apprécie pour sa chair souple et fondanteau goût prononcé,  elle est essentiellement utilisée comme olive de table, en apéritif ou dans des salades.

dégustation Olives Paris.jpg

Le Programme:

  • Du 1er au 5 octobre : Chez Jeannette/ Un bistrot en Ville / La légende
  • Du 7 au 11 Octobre : Monsieur Zinc Bonne Nouvelle / Monsieur Zinc Odéon

Chez Jeannette : 47 rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris
La légende : 100 rue Legendre 75017 Paris
Un bistrot en ville : 11 rue de Moscou 75008 Paris
Monsieur Zinc odéon : 13 rue Monsieur Le Prince 75006 Paris

Monsieur Zinc bonne nouvelle : 16 rue de Mazagran 75010 Paris

Bonne fête à tous !

 

Gratin façon provençale

Oh la la que du retard dans mes posts depuis ces derniers mois…

Ce gratin à été réalisé il y a 10 jours, j’espère qu’il ne sera pas trop tard pour que vous puissiez encore trouvé les ingrédients 🙂

Pour info ce n’est pas difficile mais prévoyez large dans le temps chose que je n’ai pas faite et ma famille on déjeuner à 15h lol

Gratin façon provençale (4 personnes)

Préparation :  20 min

Cuisson :  1h45 min

  • 5 belles aubergines
  • 25 cl d’huile d’olive
  • 2 kg de tomates bien mûres
  • 1 oignon
  • 3 gousses d’ails
  • 1 c à soupe de concentré de tomates
  • 1 c à café de sucre en poudre
  • 3 queues de persil
  • 1 branche de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 1 bouquet de basilic
  • 2 boules de mozzarella
  • 30 gr de parmesan râpé
  • Sel, poivre
  1. Peler l’ail et l’oignon, hacher le premier et émincer très finement l’oignon. Retirer la peau et les pédoncules des tomates, les ouvrir et les épépiner. Puis les détailler en morceaux. Laver, sécher, effeuiller et ciseler le basilic (en réserver quelques feuilles entières).
  2. Faire chauffer une cocotte avec 10 cl d’huile d’olive, ajouter l’ail et l’oignon, les faire revenir 3 minutes sans coloration. Ajouter les tomates coupées, le concentré de tomates, le sucre en poudre, le persil, le thym et le laurier. Saler et poivrer et laisser cuire à feu doux pendant 1h.
  3. Couper les extrémités des aubergines, les peler et les tailler en tranches fines dans la longueur. Faire frire les tranches dans une poêle bien huilée, en les retournant jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Les égoutter ensuite sur du papier absorbant.
  4. Préchauffer le four à 210°C (th7). Huiler légèrement le fond et les parois d’un plat à gratin. Versez dans le fond, 1/3 de la concassée de tomates. Couvrir de tranches d’aubergines, assaisonner et ajouter quelques tranches de mozzarella et du basilic. Recommencer deux fois la même opération en terminant par une couche d’aubergines et de la concassée de tomates. Enfournez 45 min. Ala sortie du four, saupoudrez le gratin de parmesan, décorez de feuille de basilic, accompagner de salade verte.

Rien à dire c’était trop bon !

Bon appétit :p